Portrait

Auteur de quinze recueils de poésie et de nouvelles, ainsi que d’un roman, Corbelle, paru et réédité en 2014, Jean Bensimon est né en Algérie et vit dans le Val-d’Oise.
La plus grande partie de son œuvre se place sous le signe de l’entre-deux, non pas un concept mais une source d’inspiration et un thème ─ souvent associés à la quête d’origine ─ ainsi qu’une condition existentielle.

5 commentaires

  1. Christian Plumecocq dit :

    Monsieur,
    Grâce à la revue DIERESE, je viens de lire DANS L’ARCHE, et ces quelques mots veulent seulement traduire l’intérêt pris à cette lecture.
    Ce texte montre de la plus belle manière qu’il soit, que l’essentiel est dans l’écoute de la vie et de ses petits bonheurs que le quotidien a sur les lèvres.

    Christian PLUMECOCQ

    • Jean dit :

      Bonjour,
      Je vous remercie d’avoir lu ma nouvelle « Dans l’arche » et d’avoir pris la peine de m’écrire un mot sympathique. Elle appartient à un recueil intitulé Nouvelles de l’effacement qui vient de paraître aux éditions Ovadia.
      Jean Bensimon

  2. ghendoussi christiane dit :

    Curieux frisson que de s’identifier au personnage banal en apparence -mais comme tout un chacun banal en apparence seulement-de la nouvelle qui ouvre ce recueil fidèle au thème de l’effacement inexorable, « curieusement » victime d’un problème d’identification face à un monde bien peu imaginatif incapable de comprendre son désarroi, attendez la chute de la nouvelle… et retrouvez avec la même émotion ce sujet récurrent dans des récits originaux et variés au style châtié, au mot toujours juste! Merci à l’auteur pour cet agréable moment de détente… et de réflexion!

  3. Sébastien Dufresnes dit :

    Alors que je m’apprête à corriger une épreuve de commentaire (sujet tombé en mai 2015) laissé à mes élèves de 1ère (bac international), je vois le nom de l’auteur du texte : Jean Bensimon. Intrigué, je me lance dans une recherche rapide et découvre votre page. C’est bien vous, Jean Bensimon, mon professeur de lettres de 1ère au lycée Montesquieu d’Herblay ! Quelle surprise, vingt ans après, de vous découvrir écrivain ! Et vous peut-être de découvrir que je suis professeur de lettres au Lycée International Franco-Américain de San Francisco depuis 10 ans après avoir obtenu le capes en 2004 ? Hâte de vous lire.
    À très bientôt !
    Amitiés,
    Sébastien D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *